©2019 by Concours : Penser la Côte d’Ivoire en 2020.

LISTE DES LAUREATS ET LEURS BIOGRAPHIES

YAO N'GUESSAN

Premier Prix

« Au fond de nous- mêmes »

Avis des membres du jury:

Poème puissant, pourtant à la portée de tous les lecteurs. Clarté du style, maîtrise de la langue et innovation, rien d’essentiel n’échappe à ce poème sur la situation de la Côte d’Ivoire. Même la géographie participe à la grandeur du pays. Un hymne au vivre ensemble. Yao N’guessan a créé un univers poétique qui réussit à s’adresser au plus grand nombre sans pour autant faire de compromis au niveau de la richesse des images et le choix des mots. La force de ce texte poétique est de parler à la fois à l’esprit et au cœur. Sa beauté et sa pertinence découlent de ce qu’il pousse intensément à la cultivation de l’imaginaire de la « transethnicité », et au-delà de la « transhumanité » Ce genre littéraire vient nous rappeler qu’il n’y a pas que l’essai pour élaborer une réflexion.

Biographie:

Troisième garçon d’une fratrie de neuf enfants, YAO N’guessan est né en 1967 à Kongoué Kouadiokro, dans la sous-préfecture de Didiévi. Après son baccalauréat littéraire, obtenu en 1987 au Lycée Classique I de Bouaké, il entre à l’École Normale Supérieure d’Abidjan d’où il sort avec un CAPES, option Lettres Modernes. Il est professeur certifié de français de 1992 à 2015. En 2013, il soutient une Thèse Unique de Doctorat en grammaire et linguistique du français à l’Université Alassane Ouattara. Depuis juillet 2015, il est recruté à l’Université Félix Houphouët-Boigny en qualité d’enseignant-chercheur à l’UFR Langues, Littératures et Civilisations.

ANNICK KOUAKOU

Deuxième Prix

« Cri d’une femme qui veut la paix »

Avis des membres du jury:

Un majestueux cri de lassitude et d’espoir. Un cri sincère rendu par des mots de tous les jours et de toutes les couches sociales. Si la société ivoirienne a une voix qui compte, c’est bien celle que nous entendons dans ce court texte. Une grande sincérité se dégage de ce texte qui donne les contours de l’histoire, de la nostalgie et des solutions possibles pour retrouver le bien-être. L’auteure est passionnée, on a le sentiment que c’est le moment pour elle de parler et de faire entendre sa voix. Tout en clamant qu’elle n’est pas écrivaine, Annick Kouakou nous offre une réflexion profonde doublée d’une qualité stylistique indéniable.

Biographie:

Annick Kouakou est Assistante programme dans une Organisation Non Gouvernementale locale (N’gboadô) depuis 2 ans. Cette organisation œuvre à l’amélioration des conditions de vie des détenus. Elle est par ailleurs membre d’une jeune association « Green Economy » qui transforme la déchèterie plastique en matériau de construction.

ISSIAKA DIAKITÉ-KABA   &   GUY-CHARLES AHONDJO

Troisième prix ex eaquo

Issiaka Diakité-Kaba,  « La feuille ne pourrit pas le jour de sa chute dans l’eau »

Avis des membres du jury:

Il est le seul candidat à avoir fait une critique poussée de l'argumentaire du concours Penser la Côte d’Ivoire en 2020, avant de donner son propre point de vue. Son discours est méthodique et bien mené, préconisant des solutions dignes d’intérêt. Issiaka Diakité-Kaba affiche un esprit libre qui n’épargne personne. Par ailleurs, il y a une grande lucidité dans ce texte dont la langue est fluide et enrichie de références littéraires.

Biographie:

Issiaka Diakité-Kaba est né à Dimbokro (en Côte d’Ivoire). Il est diplômé de l’École Normale Supérieure d’Abidjan(ENS) et de University of Louisiana at Lafayette (USA). Il vit et enseigne aux États-Unis et en Côte d’Ivoire où il est enseignant-chercheur à l’Université Félix Houphouët-Boigny d’Abidjan. Il est l’auteur de plusieurs œuvres littéraires : Sisyphe… l’Africain ; Soundjata, Le Réveil du Lion. La trilogie historique : Wassulu | Sur les pas de l’Almamy Samori Touré est son dernier roman.

Guy-Charles Ahondjo,  « Comment je pense la Côte d’Ivoire »

Avis des membres du jury:

L'idée de proposer un kit de vote est très originale! La stratégie rédactionnelle des dix « commandements » s’adressant directement à chaque électeur est efficace quand on sait que l'un des problèmes majeurs, en dehors même de la politique, en termes de citoyenneté, reste l'éducation et la sensibilisation. La démarche didactique de Guy-Charles Ahondjo va à l’essentiel, réussissant à embrasser et à cerner les différents aspects de la situation en Côte d’Ivoire.


Biographie:

Guy-Charles Ahondjo, ex-apprenti publicitaire s’est  séparé de la publicité traditionnelle tout en gardant encore un lien avec le marketing digital. Amateur de belles lettres, il passe ses fins de semaine à coucher par écrit ses expériences quotidiennes sur son blog éponyme, www.guycharles-ahondjo.com.  Il réside actuellement à Paris.